Pourquoi je ne progresse pas en musculation ?

La stagnation (voir la régression) n’est donc pas envisageable pour arriver à nos objectif de « toujours plus ». Pourtant je vous l’affirme, si vous ne progressez plus c’est que quelque chose ne va pas (encore plus si vous débutez). Dans cet article je vais essayer de vous fournir les pistes pour que de votre côté vous puissiez identifier les problèmes responsable de votre stagnation. Pourquoi je ne progresse pas en musculation ?

Pourquoi je ne progresse pas en musculation ? Pourquoi je stagne ?

Le facteur temps et la progression en muscle

Les débutants ont souvent l’impression d’atteindre un plateau rapidement. Vous devez cependant garder à l’esprit que la musculation demande du temps et de la régularité pour donner des résultats objectifs. Même avec un entraînement parfait, on ne peut pas transformer son corps en à peine un mois. C’est un processus qui prend du temps. Il est donc important de se montrer compréhensif à ce sujet.

Vous aurez parfois l’impression de stagner alors qu’en réalité, votre courbe de progression est parfaitement normale. En revanche, la stagnation existe bel et bien.

L’un des meilleurs moyens de la mesurer, c’est au niveau des performances. Si vos performances en termes de force stagnent sur de nombreux exercices, cela veut dire que vous êtes objectivement dans une phase de plateau…et dans ce cas, il faut essayer d’en identifier la cause !

Le sur-entraînement

Une erreur extrêmement fréquente chez le débutant. On a tendance de nos jours à tout vouloir tout de suite. Ce qui pousse certain à s’entraîner 4, 5, 6 fois par semaine avec des séances de 1h30, 2h. Sérieusement arrêtez de faire n’importe quoi. Vous pensez vraiment qu’en en faisant toujours plus vous en gagnerez toujours plus ? Pas dans la musculation.
N’oubliez pas que pour devenir massif, il faut être de plus en plus performant. Ce n’est pas en restant toute votre vie à 10 à 80 kg que vous allez devenir énormes. Hors le surentraînement va vous épuiser et stopper net vos progressions… Voir dans beaucoup de cas, vous faire régresser.

QU’ELLES SONT LES SYMPTÔMES DU SURENTRAÎNEMENT ?

Pour les avoir connus (oui oui j’ai fait l’erreur comme un gros con) :

  • Chute des performances
  • Irritabilité
  • Coups de fatigues soudain
  • Problème de sommeil
  • Diminution de la libido
  • Diminution des défenses immunitaire – facilité à tomber malade
  • Sûrement bien d’autres …

QUELS SOLUTIONS ?

Si vous ne progressez plus c’est la première question à vous poser : Est ce que je m’entraîne trop ? Dans ce cas la il suffit de revoir son entraînement, d’enlever une séance, d’enlever des exercices et de diminuer un peu les charges pour récupérer. Puis recharger ensuite. Simple mais efficace.

 

CIRCUITS NERVEUX GRILLÉS

Il faut savoir qu’en musculation il y a plusieurs récupération. La récupération musculaire assez rapide (de quelques jours à une semaine). La récupération tendineuse nettement plus lente que la récupération musculaire. La récupération nerveuse plus longue que la récupération musculaire. Si vous avez l’habitude de travailler lourd depuis plusieurs mois, de faire toute vos séries à l’échec, alors il y a fort à parier que vous avec grillés vos circuits nerveux. C’est à dire que votre système nerveux n’a pas récupéré.

SYMPTÔMES D’UN CIRCUIT NERVEUX GRILLÉ

Perte soudaine de force lors d’une séance. Entraînements en dent de scie (des fois vous êtes bons et d’autre nuls à chier). Vous perdez de la puissance sur des exercices bien ciblés : Soulevé de terre, développé couché, tractions, rowing. C’est à dire souvent sur les exercices de base. On a une sensation de lourdeur sur des exercices qui normalement nous paraissent « léger ».

 

QUELS SOLUTIONS POUR FAIRE RÉCUPÉRER LES CIRCUITS NERVEUX ?

Stop le lourd ! Ne descendez plus sous les 8 répétitions sur tout vos exercices. Pendant 2 semaines minimum diminuez nettement les charges et entraînez vous en série de 12 – 15 voir plus. Après ces semaines de récupération vous pouvez reprendre le lourd ou repartir sur un entraînement dans une fourchette de 8 à 20 répétitions moins traumatisant pour le système nerveux. Si vous souhaitez reprendre le lourd après votre récupération allez-y. Néanmoins si vous vous sentez toujours fébriles et sans puissance… Reprenez la récupération quelques semaines de plus.

Je ne progresse pas en musculation à cause d’une mauvaise diète

Comprenez que l’alimentation est un anabolisant très puissant. On sous estime bien trop souvent la place d’une diététique équilibré est adapté à soi sur la qualité de la progression à l’entraînement. Si vous bouffez souvent des merdes, vous allez être sujet à des hypoglycémies fréquentes qui se soldent par des coups de fatigues. Et quand ça tombe sur l’entraînement, bein on est ramolo et on pousse quedal !

Quand on ne se soucie guerre de son alimentation, on ne sait pas si on comble exactement ses besoins. Des carences peuvent ainsi apparaître et venir ruiner votre progression à long terme.

De plus comme vous mangez n’importe quoi n’importe quand n’importe comment, vous ne savez pas si vous apportez le nécessaire à votre métabolisme pour créer de la masse musculaire et ainsi progresser.

LA SÈCHE DU DÉBUTANT

Il faut savoir que le débutant peut sécher et prendre du muscle. Ce qui est utopique pour un pratiquant avancé. Mais malgré cela, certain s’engouffrent dans des sèches ratés. Vous aurez beau écouter tous les bons conseils du monde., votre première sèche ne sera jamais un grand succès. Car une sèche ça demande une excellente connaissance de son corps qui ne s’acquiert qu’avec du temps et beaucoup d’expérience.

Le résultat est souvent une perte musculaire plus que graisseuse. Le débutant n’étant à la base pas très musclé… il perd le peu de masse qu’il lui reste. Il s’affaiblit et régresse. Résultat vous vous êtes privé de manger et avez fait des sacrifices… Tout ça pour ressembler à rien au final ! Quelle erreur de merde sérieusement.

SI VOUS ÊTES MAIGRE COMME UN CLOU, QUE VOUS DÉBUTEZ LA MUSCULATION ET QUE VOUS FAITES UNE SÈCHE, VOUS ÊTES UN CRÉTIN !

UN ENTRAÎNEMENT inefficace peut provoquer une stagnation en musculation

Ça tombe sous le sens. Si vous vous entraînez n’importe comment vous ne progresserez pas ou pas assez. Pour observer une progression il faut suivre un entraînement à la lettre. Et renouveler ce même entraînement chaque semaine avec les mêmes exercices. Ne changez pas vos entraînement d’une semaine à l’autre. Ne changez pas les exercices d’une semaines à l’autre. Ne vous entraînez pas à l’instinct. Planifier une bonne foi pour toute sur le papier votre entraînement avec les exercices que vous aurez soigneusement choisie et suivez le pendant plusieurs mois.
Ne changez les exercices que si ils vous procurent des douleurs ou que vous n’avez pas beaucoup de sensation (Brûlure, congestion par exemple). Mais ça ça vient avec l’experience.

POUR CONSTATER UNE PROGRESSION IL FAUT SE COMPARER CHAQUE SEMAINE SUR LES MÊMES EXERCICES !!

 

UN MANQUE DE SOMMEIL / MAUVAISE QUALITÉ DE SOMMEIL empêche la prise de muscle

Pendant que vous dormez, votre corps récupère à grande vitesse. Si vous ne dormez pas assez, vous ne récupérez pas assez. Si vous ne récupérez pas assez vous n’êtes pas à votre plein potentiel à l’entraînement et vous stagnez voir régressez.

Il y a rien de pire que d’arriver à l’entraînement fatigué avec les yeux qui tirent et les paupières lourdes. Alors oui je le sais ce n’est pas évident pour tout le monde. Beaucoup n’ont pas beaucoup de temps libre avec leur travail et empiète sur leur sommeil. Mais si vous voulez être bon en musculation il va falloir vous coucher plus tôt. Croyez moi, le sommeil est une composante primordial pour une progression saine.

SOLUTIONS ?

  • Si vous avez des troubles du sommeil, essayez de consulter un spécialiste on ne sait jamais
  • Pour faciliter l’endormissement il faut être zen et penser le moins possible.
  • Eviter les smartphones, télévision juste avant de vous endormir. Le rayonnement bleuté intense des met en éveil votre activité cérébrale
  • Endormez vous dans le noir complet. Supprimez toute source lumineuse même petite (Diodes tv, console etc, Horloge lumineuse etc…)
  • Lire un livre encourage le sommeil.
  • Décontractez vous et relâchez tous vos muscles.

 

MANQUE D’ASSIDUITÉ À L’ENTRAÎNEMENT empêche de progresser en musculation

N’espérez pas progresser sans être assidue à l’entraînement. Chaque muscle doit être travaillé chaque semaine. Deux semaines sans entraîner un muscle c’est un pallié de progression raté. Vous vous êtes fixé un programme d’entraînement ? Suivez le point barre. Ne vous étonnés pas si vous n’avez aucune progression en venant 1 ou 2 fois par semaine, ou de temps en temps quand vous en avez envie. Cela vaut aussi pour les femmes. Croyez pas devenir des bombes en venant vous entraîner quand cela vous enchante.

Comment combattre la cellulite rapidement et naturellement

Comment combattre la cellulite rapidement et naturellement

La cellulite a été, est  et sera un problème important dans toutes les salles de gymnase, les centres d'esthétique et les magazines pour femmes. De plus, elle est une grande source financière des entreprises cosmétiques.  Nous expliquerons ci-dessous  les principales...

L-Carnitine pour maigrir : notre avis sur ce supplément alimentaire !

L-Carnitine pour maigrir : notre avis sur ce supplément alimentaire !

La L-Carnitine est un nutriment équivalent à une vitamine. Elle est essentielle pour obtenir de l’énergie à partir des lipides. La L-Carnitine transporte les acides gras jusqu’à la mitochondrie où ils sont brûlés et on obtient ainsi  l’énergie nécessaire pour le cœur...

Fenêtre métabolique en musculation : définition et explication

L'importance de la fenêtre métabolique pour arrêter les processus cataboliques et favoriser la croissance musculaire, des conseils sur les quantités nécessaires de protéines et de glucides. Définition de la fenêtre métabolique en musculation : qu'est-ce que c'est ? Le...

5×5 : Notre avis sur le programme de musculation

5×5 : Notre avis sur le programme de musculation

Programme d’entraînement de haute intensité pour la prise de masse musculaire rapide. L’histoire du programme de base et le fondement scientifique de son efficacité. On s’accorde à penser que le programme d’entraînement de base a été décrit pour la première fois dans...